Share Button

Voici un aperçu du travail de Philippe Bousseaud qui assure la formation photo sur

trois régions : Centre, Auvergne, Aquitaine

Philippe partage son temps entre prises de vues, reportages et formation photo.

Voir sa présentation

 

« 1 de 2 »

 

 

En communion avec la Nature

« Je suis à la recherche de ce qui dans le paysage interroge mes sens et même les frappe, en me faisant presque sortir de moi-même. Un moment extrêmement fugitif, d’une incroyable beauté où tout semble en équilibre sur la Terre, livré au regard de l’homme dans une subtile harmonie. Je recherche l’expression élémentaire d’une image, le symbole de la nature pour dégager l’essence même de celle-ci. Comme si je pouvais voir et recueillir la sève de la vie.

 Pourtant, lors de mes pérégrinations, mon esprit est loin d’être sans cesse sollicité par toutes ces questions, seuls mes sens sont aux aguets. C’est une quête, une attente, mais qui ne s’opère pas dans l’impatience ; elle est sereine, confiante car la nature contient de nombreuses promesses et les dévoile à celui qui sait attendre pour les recevoir. Il me faut donc m’immerger totalement dans le paysage, me confondre avec lui, qu’il m’habite entièrement, mais que tout cela se fasse naturellement, en oubliant de réfléchir.Pour cela, le meilleur moyen est de s’abandonner à l’émerveillement. Recevant l’ivresse du vent, la débauche des couleurs, l’empreinte de la matière sur notre corps, nos frontières humaines disparaissent.

 Puis, une lumière, une image surgit. A l’évidence, la beauté terrestre est là, il faut la saisir. La technique photographique entre alors en jeu, mais seulement pour nous aider à capter cet instant magique. Déclencher devient alors un moment d’une grande intensité où mes yeux doutent encore de ce qu’ils ont eu la chance de voir, mais où ma raison sait que le cliché est dans la boîte. C’est alors un immense bonheur qui m’envahit car j’ai la certitude que j’ai été le témoin d’instants terrestres magiques et que je pourrai les faire partager aux autres amoureux de la Terre.

 Rien ne me fait plus plaisir que de susciter de l’émotion chez des spectateurs. Recréer une émotion en différé, alors que dans l’espace et dans le temps tout les éloigne de ce moment qui sur la Terre a été et ne sera plus.

Car même si les beautés terrestres sont infinies et sans cesse renouvelées, elles sont toujours différentes, jamais exactement les mêmes. Un coucher de soleil sera toujours différent de celui de la veille.

 Je ne traque pas, je ne chasse pas l’image. Je la reçois et je l’accueille. Mon appareil photo n’est pas une arme, il est le coffre à secrets qui vous murmure tout bas ce que la nature a chanté un jour si fort et si haut. »

 Philippe Bousseaud

 

Plus de photos sur :

www.philippebousseaud-photographies.com